Vivre

Dernière mise à jour : October 2019

Si vous êtes demandeur ou demandeuse d’asile et si vous êtes majeur-e (si vous avez plus de 18 ans), vous avez droit à l’ADA (Allocation pour Demandeur d’Asile). Son montant dépend du nombre de personnes de votre famille, et si l’OFII vous propose un hébergement ou non.


Actuellement (août), le montant de l’ADA est de 6,80 € par jour pour une personne seule, 10,20 € pour deux personnes, puis 3,40 € par personne supplémentaire, si l’OFII vous a proposé un hébergement. Si l’OFII ne vous a pas proposé d’hébergement, vous devez toucher en plus 7,40 € par personne et par jour.

Par exemple, une famille de 5 personnes :
10,20 € (les deux premières personnes) + 3 x 3,40 € (les trois autres personnes) = 20,40 € par jour soit 612 € par mois
Si aucun hébergement n’a été proposé pour la famille de cinq personnes, elle touchera en plus 7,40 € x 5 personnes = 37 € par jour, soit 1110 € pour un mois de 30 jours.

Vous pouvez trouver des informations à jour sur l’ADA ici :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314

ATTENTION : pour toucher l’ADA, il faut remplir certaines conditions :

  • avoir accepté les conditions matérielles d’accueil proposées par l’Ofii,
  • avoir au moins 18 ans,
  • être en possession de l’attestation de demandeur d’asile,
  • avoir des ressources mensuelles inférieures au montant du revenu de solidarité active (RSA),
  • avoir introduit votre demande d’asile auprès de l’Ofpra dans un délai de 21 jours (sauf procédure Dublin)

L’administration peut suspendre le versement de l’ADA si :

  • vous avez refusé une proposition d’hébergement,
  • vous n’avez pas respecté l’obligation de vous présenter aux autorités ou ne vous êtes pas rendu aux entretiens personnels,
  • vous avez abandonné, sans motif légitime, votre lieu d’hébergement,
  • vous cessez de remplir les conditions pour percevoir l’allocation,
  • vous ne produisez pas les documents qui vous sont demandés.

L’administration peut vous retirer l’ADA si :

  • si vous avez dissimulé tout ou partie de vos ressources,
  • ou si vous avez fourni des informations mensongères relatives à votre situation familiale,
  • ou si vous avez eu un comportement violent ou des manquements graves au règlement du lieu d’hébergement.

Si vous pensez que l’administration vous a abusivement refusé, retiré ou suspendu l’ADA, vous pouvez faire un recours. N’hésitez pas à vous faire aider par une association : les erreurs et les abus de l’administration ne sont pas exceptionnels. Voir ici (en bas de page, partie sur l’Allocation pour Demandeur d’Asile) :
https://www.gisti.org/spip.php?article5118