Risks, Rights and Safety at Sea: Morocco-Spain

Dernière mise à jour : January 2015

Ces informations s’adressent aux personnes qui envisagent de traverser la mer entre le Maroc et l’Espagne. Elles ne visent ni à dissuader ni à encourager les gens à tenter la traversée, mais plutôt à fournir des informations objectives et à partager des expériences sur les risques, les droits et les mesures de sécurité vitales à prendre en mer.

Contacts en cas d’urgence

Salvamento Marítimo (Espagne), (espagnol et anglais) :

(+34) 900 202 202, (+34) 917 55 9 133, (+34) 956 684 740

Organisation de sauvetage maritime du Maroc (arabe, français [&] anglais) :

(+ 212) 537 625 877
QUAND VOUS DÉCIDEREZ DE PARTIR, LISEZ CECI :

Beaucoup de bateaux coulent juste après le départ parce qu’ils sont bon marché et en mauvais état. Certains chavirent à cause de la surcharge, du mauvais temps ou de la panique à bord. D’autres se perdent ou tombent en panne de carburant et dérivent pendant des jours ou des semaines, les passagers à bord mourant lentement de faim ou de soif. Parfois, les services de sauvetage, bien qu’ils aient été appelés à l’aide, ne parviennent pas à trouver les bateaux en raison d’un manque de clarté dans la communication. Souvent, les autres bateaux en mer ne viennent pas au secours des migrants en détresse, même après les avoir repérés. Les informations suivantes ne permettront pas de traverser en toute sécurité. Vous pourriez aussi vous retrouver dans des situations où vous ne pouvez pas suivre ces suggestions. Dans tous les cas, ce dépliant vous donne des idées sur ce à quoi vous pouvez vous attendre et comment vous préparer. Lorsque vous vous organisez en groupe et que vous vous préparez à la traversée, votre influence sur les décisions peut s’accroître. Cette information pourrait vous sauver la vie.
Acheter un gilet de sauvetage et des fournitures

  • Assurez-vous qu’il y a suffisamment de gilets de sauvetage à bord pour tout le monde ! Assurez-vous que c’est un gilet de sauvetage de bonne qualité, ou du moins une “vessie” ; votre vie en vaut la peine ! Mettez-les dès le départ de votre bateau et portez-les tout le temps.

  • Prenez un sac à dos avec vous, remplissez-le avec un maximum d’eau et de nourriture (comme des crackers, des conserves, des dattes et du chocolat marruja). Emballez le tout dans des sacs en plastique imperméables. Prenez-le aussi pour la courte route vers Tarifa, car vous risquez de ne pas être trouvé immédiatement par les gardes-côtes espagnols !

  • Portez plusieurs couches de vêtements adaptés à la saison, mais n’oubliez pas de prendre des vêtements chauds et une veste imperméable. Portez toujours un chapeau et des lunettes de soleil pour éviter la déshydratation.

  • Achetez quelque chose contre le mal de mer à la ferme

  • Il se peut que vous ayez très peu de temps pour vous préparer avant de recevoir le signal de départ, alors essayez d’avoir votre équipement prêt à tout moment et le plus complet possible (un petit sac à dos avec tout ce dont vous avez besoin)
    Assurez-vous que l’équipement d’urgence du bateau fonctionne

  • Apportez plusieurs seaux, ou, pour les plus gros bateaux, une pompe en cas d’arrivée d’eau.

  • Veillez à ce qu’il y ait des signaux d’urgence et d’avertissement à bord ! Le code de navigation impose des signaux orange et rouge. A défaut de mieux, tout ce qui est susceptible d’attirer l’attention des autres peut être utile : sifflets, sacs plastiques, téléphones portables ou flashes d’appareils photo, etc.
    Vérifiez les équipements de navigation et de communication

  • Le moyen le plus fiable de vous trouver et de vous enregistrer est le GPS. Entre Tanger et Tarifa vous pouvez utiliser un smartphone avec une application GPS avec laquelle vous pouvez aussi appeler à l’aide, entre Nador et Almería vous aurez besoin d’un téléphone satellite. Les batteries doivent être complètement chargées et apportez des batteries de rechange. Assurez-vous que quelqu’un à bord sache comment les utiliser (ou apprenez à les utiliser vous-même), et comment déterminer votre position avec le téléphone satellite comme expliqué plus loin. Une boussole peut aussi être utile pour garder la direction.

  • Évitez d’utiliser votre téléphone tant que vous n’en avez pas vraiment besoin !

  • Quand vous allez avec un bateau organisé par un capitaine, il peut essayer de prendre vos téléphones. Essayez de négocier avec lui pour les garder, mais vous enlèverez les piles.

  • Lorsque vous voyagez dans un très petit bateau (très probable si vous choisissez le court trajet de Tanger à Tarifa), vous devez protéger votre téléphone contre l’eau de mer, en l’éteignant et en l’enveloppant dans un plastique étanche. Mais assurez-vous que vous pouvez néanmoins l’utiliser pendant le voyage !

  • Votre téléphone portable doit être entièrement chargé, et votre crédit suffisamment élevé pour vous permettre de passer plusieurs appels à l’étranger. Utilisez les cartes SIM de Maroc Telecom ou de Vodafone Espagne, car elles fonctionnent mieux en mer. Entre Nador et Almería il n’y a pas de couverture du réseau de téléphonie mobile, vous aurez besoin du téléphone satellite.

  • Notez ou apportez les numéros d’urgence de ce dépliant !

  • Emportez les numéros de vos parents et connaissances basés au Maroc et/ou en Europe, et informez-les de votre voyage avant le départ, afin qu’ils puissent appeler les services de secours s’ils n’ont pas de nouvelles de vous en temps voulu.

Vérifier les prévisions météorologiques au départ et à destination

  • Vérifiez que le temps est bon pour les trois prochains jours aux points de départ et de destination. Vérifiez sur internet (WWW.METEOCONSULT.COM [gt] [gt] METEO CONSULT MARINE), ou en téléchargeant l’application METEO CONSULT MARINE sur votre smartphone. Prenez le temps de vous familiariser avec elle !
    Ne montez pas à bord d’un bateau surchargé ou endommagé

  • Demandez à voir le bateau avant de voyager ! Essayez-le !

  • Apportez une pompe pour gonfler le bateau

  • La peau de la coque et du caoutchouc de votre bateau doit être en bon état : Pas de trous, de parties déchirées ou dégonflées ! Si vous le transportez jusqu’au rivage, faites attention aux épines : utilisez une couverture pour protéger la peau de caoutchouc contre elles ! Si le bateau est en mauvais état, votre vie est en danger immédiat !

  • Vérifiez combien de personnes sont présentes sur le bateau que vous utilisez. Un bateau surchargé est exposé au risque de couler !

  • Assurez-vous qu’il y a assez de carburant pour la double longueur du voyage prévu ! Assurez-vous qu’il y a suffisamment de pagaies, qu’elles sont en bon état et que les personnes qui les tiennent ont une bonne expérience et sont fortes.

  • Ne consommez pas d’alcool ou de drogues !
    EN MER
    Précautions à prendre pendant le voyage

  • Essayez de documenter tout ce qui se passe, y compris l’heure et les coordonnées GPS de tout événement : vous pouvez prendre des photos/filmer les événements ou écrire, si possible. Cela peut vous aider à orienter votre bateau. Faites attention aux collisions potentielles autour de vous !

  • Portez toujours un chapeau, protégez-vous du froid et essayez de garder vos vêtements aussi secs que possible.

  • Ne mangez pas trop, juste assez pour ne pas avoir faim. Buvez peu d’eau, régulièrement. Ne buvez jamais d’eau de mer !

  • En cas de mauvais temps, accrochez-vous aux cordes ou à toute autre pièce fixe du bateau.

  • Faites tout pour garder l’équilibre ! Gardez une attitude positive et calme. Evitez les conflits à tout prix ! Toute réaction brusque ou tout geste de panique peut vous mettre en danger : des personnes peuvent tomber du bateau, et le bateau peut chavirer.
    En cas de danger, appelez les secours

Si vous êtes en danger immédiat (par exemple si la mer est trop agitée, si vous êtes tombé en panne ou vous êtes perdu, si quelqu’un est tombé du bateau), appelez immédiatement tous les numéros d’urgence dont vous disposez. Quelle que soit votre nationalité ou votre situation juridique, le sauvetage des personnes en détresse en mer est une obligation inconditionnelle pour tous les capitaines de tous les bateaux des environs, ainsi que pour les États côtiers. Si vous repérez d’autres bateaux ou avions dans les environs, demandez leur de l’aide par tous les moyens : par radio VHF si vous en avez une (faites un appel de détresse [gt][gt]mayday[lt][lt] et précisez également votre position GPS sur le canal 16), en lançant une fusée de détresse, en agitant des vêtements, en criant, en sifflant, en faisant clignoter vos téléphones portables ou tout autre appareil électronique.
Contacts en cas d’urgence

Salvamento Marítimo (Espagne), (espagnol et anglais) :

(+34) 900 202 202, (+34) 917 55 9 133, (+34) 956 684 740

Organisation de sauvetage maritime du Maroc (arabe, français et anglais) :

(+ 212) 537 625 877

Croix-Rouge (Espagne) :

(+34) 901 222 222

Essayez de trouver quelqu’un à bord qui peut parler sa langue ou l’anglais. Restez calme. Précisez-lui que : vous êtes en détresse, votre position GPS, le nombre de personnes à bord, la nationalité et l’état de santé de tous les passagers, le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants, ainsi que la taille, le type et l’état du bateau (y a-t-il des fuites d’eau ? Le moteur fonctionne-t-il correctement ?) Pour avoir accès à votre position avec un téléphone satellite Thuraya, procédez comme suit : MENU [gt] GPS MANAGER [gt] POSITION ACTUELLE.

Si vos batteries et votre crédit le permettent, contactez vos parents/connaissances en Europe ou au Maroc.
Pendant le sauvetage : gardez votre calme !

Lorsque vous êtes secouru par un autre bateau, restez assis et ne faites aucun mouvement brusque dans le bateau, cela pourrait le faire chavirer. Si vous souhaitez demander l’asile, dites-le clairement. Le capitaine qui vous sauve doit s’assurer que vous avez accès à une procédure de demande d’asile si vous le demandez, et vous emmener dans un port dans un pays sûr où vous ne serez pas menacé. Lorsque vous êtes intercepté, n’opposez pas de résistance, même s’il s’agit de la Marine Royale du Maroc.
Quelqu’un passe par-dessus bord ou coule

  • Si quelqu’un tombe à l’eau, arrêtez le bateau immédiatement. Ne perdez pas cette personne de vue tant qu’elle n’a pas été secourue ! Jetez une bouée de sauvetage, un gilet de sauvetage ou tout autre objet flottant à côté de cette personne dès que possible. Faites ce que vous pouvez sans risquer votre propre vie.

  • Une personne seule dans l’eau avec un gilet de sauvetage doit flotter sur son dos. Plusieurs personnes dans l’eau avec un gilet de sauvetage doivent s’attacher les unes aux autres pour s’équilibrer, et se réchauffer mutuellement, ou flotter sur le dos toutes attachées les unes aux autres si elles n’ont pas de gilet de sauvetage.

  • Lorsque la personne est de retour à bord, enlevez ses vêtements, séchez-la et enveloppez-la dans une couverture. S’il n’y a aucun signe de respiration, soufflez-lui dans le nez et appliquez un massage cardiaque.

  • Si le bateau entier a chaviré, essayez de vous accrocher à lui ou à toute partie flottante.

UNE FOIS SUR LE CONTINENT
Demander l’asile

Vous avez franchi une frontière illégalement et vous êtes en situation illégale. Mais la Convention de Genève de 1951 stipule que vous avez le droit d’asile lorsque vous êtes persécuté en raison de votre race, de votre religion, de votre nationalité, de votre appartenance à un groupe social particulier ou de vos opinions politiques. Tu peux aussi essayer de demander l’asile même si tu n’appartiens pas à l’une de ces catégories. Pour demander l’asile (“asilo”) en Espagne, vous devez vous rendre dans n’importe quel commissariat de police ou au bureau de l’immigration (oficina de extranjería) et insister sur votre droit d’asile.

Vous pouvez également prendre contact avec les organisations compétentes pour obtenir de l’aide et des conseils :

CEAR (Comisión Española de Ayuda al Refugiado)

soutient les demandeurs d’asile dans la procédure :

(+34) 91 598 05 35 (Madrid), Tél : (+34) 952 601 321 (Málaga/Andalousie)

UNHCR Espagne : (+34) 91 556 35 03

Pour une liste détaillée des organisations en Europe et des informations sur les procédures d’asile, consultez les pages web suivantes :

www.w2eu.info | http://w2eu.info/en/articles/pritings

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter : vdesmigrants@gmail.com |

facebook : voix des migrants | www.voixdesmigrants.com
Ligne téléphonique d’alarme

Téléphone d’alarme Nr. : + 334 86 51 71 61

CE NUMÉRO N’EST PAS UN NUMÉRO DE SECOURS !

Mais un NUMÉRO D’ALARME pour soutenir les opérations de sauvetage !

Que faire si vous êtes en détresse en mer ou si vous êtes repoussé :

    1. Appelez d’abord les garde-côtes et informez-les de votre situation de détresse
  1. Ensuite, appelez le téléphone d’alarme

  2. Notez que nous ne pouvons pas faire de sauvetage, nous n’avons pas de bateaux ou d’hélicoptères

  3. Nous veillerons à ce que votre appel de détresse soit noté et pris en compte

  4. Si vous n’êtes pas secouru rapidement par les gardes-côtes, nous informerons les médias publics et les politiciens pour faire pression sur les services de sauvetage.

Nous savons que les gardes-côtes agissent tout à fait différemment. Il y a des secteurs où ils font bien leur travail et où ils effectuent des sauvetages rapidement. Mais les réfugiés rapportent également qu’ils sont repoussés par les gardes-côtes ou qu’ils sont traités violemment. Lorsqu’un appel de détresse est reçu, nous appelons nous-mêmes les gardes-côtes et nous assurons le suivi de leur réponse, en leur faisant savoir que nous sommes informés et que nous les ” surveillons “. Nous voulons vous aider à protéger vos vies et votre droit à la liberté de mouvement.
Signalez tout décès ou toute violation de vos droits

Si des personnes sont mortes sur votre bateau, ou si vous étiez en détresse et qu’un bateau a manqué à son devoir de vous secourir tout en étant conscient de votre situation, vous pouvez contacter une organisation locale de défense des migrants et exiger que votre témoignage soit entendu, ou vous pouvez écrire à info@watchmed.net

Watch the Med (WTM - www.watchthemed.net) souhaite recueillir votre témoignage et condamner ces faits afin qu’ils ne se reproduisent plus. Essayez de donner autant de détails que possible, et envoyez toute photo ou vidéo de la traversée. Votre identité ne sera pas révélée, et votre témoignage sera gardé anonyme.

Le dépliant suivant existe en français et en anglais. Une traduction en arabe est en cours de préparation.

safetyatsea-marokko-spain-english-02.pdf
safetyatsea-marokko-spain-francais-02.pdf

[Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)]