Genre

Dernière mise à jour : May 2018

Une demande de protection internationale peut être présentée par toute personne ayant subi ou risquant de subir des violences, des persécutions, des menaces et, d’une manière générale, des violations de ses droits fondamentaux dans son pays d’origine en raison de son appartenance ethnique, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social (par exemple le sexe, l’orientation sexuelle, la famille, la culture, l’éducation, la profession), les opinions politiques, si votre pays est impliqué dans un conflit armé international ou un conflit armé interne, ou si, en cas de retour dans votre pays, il existe des risques d’être condamné, tué ou torturé ou d’être exposé à des traitements inhumains ou dégradants qui portent atteinte à votre liberté et à votre dignité.


Vous avez droit à des mesures d’aide spéciales si vous êtes un mineur, un mineur non accompagné, une personne handicapée, une personne âgée, une femme enceinte, un parent seul avec un mineur, une victime de la traite ou de la torture, une personne souffrant d’une maladie grave ou de troubles mentaux.

  • Les femmes enceintes et celles qui ont accouché de moins de six mois ne peuvent être expulsées et ont droit à un permis de séjour ;

  • Pour les victimes de la traite, il existe un parcours spécifique d’acceptation et de protection dans des structures spécialisées ;

  • Les patients souffrant d’une condition physique ou psychologique ont droit à un système d’accueil spécial qui leur apporte une aide spécifique ;

  • Les victimes de torture ont droit à une assistance et à des soins médicaux et psychologiques appropriés.

LES VICTIMES DE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

Si vous êtes victime de la traite des êtres humains, de la prostitution forcée ou de la mendicité ou si vous vous sentez exposé
à des pressions après votre arrivée en Italie, vous avez le droit de le signaler aux autorités locales et vous avez
le droit d’être inclus dans un programme spécial de soutien et d’assistance.
Ce programme est également prévu pour les enfants étrangers non accompagnés et séparés, victimes de
la traite des êtres humains, qui, selon la nouvelle loi, bénéficiera d’un programme spécifique de
une assistance qui les soutiendra même après l’âge de 18 ans.
ATTENTION ! Ne diffusez pas et ne publiez pas (par exemple sur facebook) vos photos, informations
et des données si vous ne voulez pas être suivi par des personnes qui peuvent vous faire du mal et vous mettre en danger.
Les victimes de la traite des êtres humains peuvent demander un permis de séjour spécifique (protection sociale - article 18)
Pour tout besoin et aide, contactez le NATIONAL ANTI-TRAFFICKING FREE NUMBER 800290290
et contactez les associations de la ville où vous vous trouvez actuellement.

[Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)]