Maroc

Dernière mise à jour : June 2012

Pays traditionnel d’émigration, le Maroc est devenu au cours de ces dernières années, un pays de transit vers l’Europe, devenant un hôte pour un nombre grandissant de migrants, réfugiés et demandeurs d’asile principalement originaire des pays d’Afrique Subsaharienne.
Avec le renforcement des mesures de contrôle dans les zones frontalières d’Europe du Sud, ces migrants se retrouvent coincés au Maroc pour une période indéterminée.

Created by potrace 1.10, written by Peter Selinger 2001-2011

La politique extérieure menée par l’Union Européenne et la pression exercée sur le Maroc, condamnent ces migrants à vivre dans l’insécurité et l’anxiété, pris au piège dans des conditions précaires et inacceptables allant à l’encontre de la dignité humaine.

En ce qui concerne ces relations avec l’Europe, le Maroc a mis en marche une politique de renforcement active de répressions contre les migrants, réfugiés et demandeurs d’asile sur son territoire, une politique qui se traduit par des descentes de police et de reconduites forcées à la frontières Est du pays, vers une frontière “officiellement fermée depuis 1994” celle avec l’Algérie, près d’Oujda la capitale de la région Est.
Ces raids et expulsions forcées affectent des ressortissants des pays de l’Afrique Subsaharienne selon des situations juridiques très différentes : migrants sans papiers, demandeurs d’asile enregistrés avec l’UNHCR (l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés ) et réfugiés reconnus par l’UNHCR, femmes enceintes, mineurs non accompagnés…

Les personnes arrêtées sont de plus en plus nombreuses et maintenues dans des commissariats de police ou à la Gendarmerie. Après avoir réuni un nombre suffisant ils sont reconduits à la frontière algérienne marocaine sans aucun respect des procédures à suivre dans de pareils cas. (Le gouvernement marocain expulse les immigrants sans papiers habituellement vers l’Algérie, qu’ils traversent pour entrer dans le royaume.) La loi marocaine du 02-03 , sur l’immigration, fournies la garantie à un migrant sans papier d’ être reconduit dans son pays s’il a sur lui des papiers d’identité officiels. Si ce n’est pas le cas, il doit être reconduit vers un troisième pays qui à donné son accord mais les autorités ont menées des expulsions massives de migrants de différentes nationalités, en les laissant à la frontière entre le Maroc et l’Algérie.

Plus d’informations:

L’UNHCR au Maroc (documents, statistiques…): www.unhcr.org.ma

Loi 02/03 sur l’entrée et séjour des étrangers en Royaume de Maroc, l’émigration irrégulier et l’immigration:
http://www.justice.gov.ma/fr/legislation/legislation_.aspx?ty=2[&]id_l=140

“Europe’s Murderous Borders” (les frontières meurtrières de l’Europe) par Migreurop: http://www.migreurop.org/IMG/pdf/Rapport-Migreurop-nov2009-en-final.pdf

“The Black Book of Ceuta and Melilla” (le livre noir de Ceuta et Melilla) by Migreurop: http://www.migreurop.org/IMG/pdf/livrenoir-ceuta.pdf

“Morocco: From Emigration Country to Africa’s Migration Passage to Europe’’ (Maroc: Du pays d’emigration au passage de migration d’Afrique en Europe) par Dr Hein de Haas, International Migration Institute: http://www.migrationinformation.org/feature/display.cfm?ID=339