Assistance à l'integration

Dernière mise à jour : February 2020

En Lituanie, les programmes d’intégration sont très récents et ne s’adressent à un grand nombre de réfugiés que depuis quelques années. Ils sont principalement gérés par deux ONG, à savoir la Croix-Rouge lituanienne et Caritas. Elles aident les réfugiés à louer un appartement, organisent l’enseignement de la langue lituanienne aux étrangers, organisent la fréquentation des jardins d’enfants et l’éducation des enfants à l’école. L’argent fourni après avoir quitté le centre d’accueil des réfugiés de Rukla est vraiment minime et suffit à peine à survivre. Pour une personne seule, il ne s’élève qu’à 244 euros pendant les six premiers mois et tombe à 122 euros les six mois suivants. Vous trouverez ci-dessous une description plus détaillée des services et de l’assistance du ministère de la sécurité sociale et du travail : http://socmin.lrv.lt/en/activities/social-integration/integration-of-foreigners


Au centre d’accueil des réfugiés à Rukla
Pendant son intégration au Centre d’accueil des réfugiés de Rukla (jusqu’à 3 mois, avec possibilité de l’étendre aux groupes vulnérables pendant 6 mois), une personne à qui l’asile a été accordé bénéficie d’un hébergement gratuit, de services sociaux et psychologiques, de services de soins de santé sur place et, si nécessaire, les conditions sont créées pour recevoir des services dans des établissements de soins de santé ; l’évaluation des qualités personnelles et des qualifications requises pour l’emploi est organisée ; une allocation mensuelle (85 EUR.4) pour la nourriture et les articles divers est versée ; une allocation (57 EUR) pour les enfants d’âge scolaire pour l’acquisition de fournitures scolaires essentielles est versée ; une compensation mensuelle d’un montant de 60,8 EUR pour les dépenses d’éducation des enfants selon les programmes d’enseignement préscolaire et/ou pré-primaire est versée ; des cours gratuits de langue et de culture lituaniennes sont organisés ; les personnes reçoivent des produits de première nécessité, des vêtements, des chaussures et des draps.
Après la période d’intégration à Rukla
Une fois la période d’intégration au centre terminée, une aide à l’intégration est fournie dans une municipalité (pour 12 mois, avec une possibilité de l’étendre aux groupes vulnérables jusqu’à 36 mois), dans laquelle une personne choisit de résider. À ce stade, des organisations non gouvernementales et autres fournissent des services de mentorat aux personnes qui ont obtenu l’asile et qui participent au processus d’intégration. Actuellement, les services d’encadrement sont fournis par la Caritas de l’archidiocèse de Vilnius et l’organisation de la Croix-Rouge lituanienne. Les mentors aident les étrangers à acquérir des biens de première nécessité, à louer un appartement, à verser des prestations en espèces, à organiser l’enseignement de la langue lituanienne aux étrangers, à organiser la fréquentation du jardin d’enfants et l’éducation des enfants à l’école, à consulter les étrangers sur toutes les questions, à assurer la présence des étrangers au service de l’emploi, à aider à remplir et à préparer les documents nécessaires, etc.
Pendant la période d’intégration dans une municipalité, les personnes auxquelles l’asile a été accordé bénéficient de cours de lituanien gratuits, d’une allocation d’installation forfaitaire (244 euros pour un adulte, 122 euros pour un enfant, 1 342 euros pour un mineur non accompagné à sa majorité), d’une allocation mensuelle de première nécessité (location d’un logement, services publics, nourriture, transport, etc.) qui atteint 244 euros par personne pendant six mois au maximum et 122 euros du septième au douzième mois. Une famille de deux personnes reçoit 366 euros pendant six mois au maximum et 153 euros du septième au douzième mois. Si une famille est composée de plus de trois personnes, chaque autre personne perçoit en outre 61 euros par mois pendant six mois au maximum et 30,5 euros du septième au douzième mois ; une allocation (57 euros) pour les enfants en âge scolaire pour l’acquisition de fournitures scolaires essentielles est versée ; une indemnité mensuelle de 60,8 euros pour les frais d’éducation des enfants selon les programmes de l’enseignement préscolaire et/ou préprimaire est versée.

[Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)]