Asile

Dernière mise à jour : December 2016

Depuis le 1 Août 2015, il existe de nouvelles règles pour les demandeurs d’asile en Hongrie. Les frontières Hongro-Serbes et Hongro-Croates sont maintenant fermées avec des barrières.


Brochures d’information pour des demandeurs d’asile en Hongrie

Dernière mise-à-jour : Novembre 2016

Des brochures d’information pour les demandeurs d’asile en 9 langues (arabe, pashto, farsi, français, anglais, hongrois, somali, russe, albanais) sont désormais disponibles sur le site web du Comité d’Helsinki Hongrois. Publiées avec le support de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

http://helsinki.hu/en/infoleaflets-for-asylum-seekers

La procédure d’asile hongroise

Dernière mise à jour: Novembre 2016

Vous êtes maintenant en Hongrie (Magyarország). La langue officielle est le hongrois (magyar). La Hongrie est un État membre de l’Union Européenne et se situe au centre-est de l’Europe.

Dans le camp pour réfugiés, on vous donne un lit et des repas tous les jours. Vous devez obtenir une carte de résidence humanitaire (hum.tart) avec vos données personnelles. Vous pouvez demander à voir un médecin si vous avez des problèmes de santé et vous devriez recevoir des soins médicaux de base.

Si vous avez besoin d’un avocat au camp, cherchez l’avocat du Hungarian Helsinki Committee. L’avocat est gratuit, vous n’avez pas besoin de payer quoi que ce soit.

À Bicske, l’avocat Helsinki est là tous les mercredis. A Vámosszabadi, Balassagyarmat, Békéscsaba, Körmend, Nyírbátor, Kiskunhalas, Győr et Fót, l’avocat Helsinki est là une fois par semaine. Veuillez demander aux assistants sociaux la date exacte.

Si vous n’arrivez pas à dormir ou vous avez de mauvais souvenirs, demander à voir les psychologues de la Fondation Cordelia. Demandez aux assistants sociaux de vous dire quels jours ils sont là.

Depuis le 1 Août 2015, il existe de nouvelles règles pour les demandeurs d’asile en Hongrie. Les frontières Hongro-Serbes et Hongro-Croates sont maintenant fermées avec des barrières. Il y a quatre zones de transit le long de ces frontières (à Röszke, Tompa, Letenye et Beremend) en forme de containers où vous pouvez demander l’Asile si vous arrivez de Serbie ou de Croatie. Si vous n’entrez pas en Hongrie à travers ces zones de transit mais à travers la barrière frontalière, vous commettez un crime. Dans ce cas, il est possible que l’on vous punisse en vous renvoyant en Serbie ou en Croatie et en vous expulsant de l’Union Européenne pendant plusieurs années. Vous serez mis en prison en attendant d’être expulsé. Si vous désirez demander l’asile, s’il vous plaît dites-le au juge à la cour, mais vous pouvez également demander l’asile plus tard en prison. Malheureusement, il est possible que vous restiez en prison pendant vos procédures de demande d’asile.

Il y a 4 types de procédure de demande d’asile:

1) La procédure à la frontière:

Si vous demandez l’asile dans la zone de transit, Asylum Once décidera votre cas dans les 8 jours qui suivent. Pendant ce temps, les hommes seuls restent dans la zone de transit pendant que les familles avec des enfants sont transférés dans un des camps de réfugiés. Vous pouvez être détenu dans la zone de transit pour un maximum de 4 semaines. A la frontière on vous demandera juste de dire par quels pays vous êtes passé et si vous avez demandé l’asile en Serbie ou en Croatie.

2) Les demandes inadmisibles:

Dans les cas où vous avez des papiers de réfugié dans un autre pays; ou ce n’est pas votre première demande d’asile et vous ne pouvez pas donner de nouvelles informations; ou vous êtes entré dans le pays à travers ce qu’on appelle un ‘Pays Tiers Sur’ (la Hongrie considère maintenant la Serbie comme étant un pays tiers sur) ce qui veut dire un pays qui peut offrir protection aux demandeurs d’asile.

D’après l’Office d’Asile, les demandeurs d’asile qui ont traversé la Serbie ne peuvent pas obtenir protection en Hongrie parce qu’ils auraient dû demander l’asile en Serbie. Si vous ne voulez pas être expulsé vers la Serbie, écrivez une déclaration écrite à l’Office d’Asile expliquant pourquoi la Serbie n’est pas un pays sûr et pourquoi vous ne pouviez pas obtenir protection là bas. Vous devez signer cette déclaration et la donner à l’Office d’Asile dans un délai de 3 jours! Les autorités ont 8 jours pour décider et ils n’ont pas besoin de vous questionner. Il est très important que vous dites à l’Office d’Asile pourquoi la Serbie n’est pas un pays sûr pour vous!!

3) La procédure rapide:

L’Office d’Asile peut décider d’utiliser la procédure rapide dans votre cas pour plusieurs raisons. Par exemple, si vous ne dites pas à l’Office d’Asile pourquoi vous avez dû partir de votre pays, si vous venez d’un pays d’origine sûr (sans danger), si vous donnez de fausses informations sur votre nom et votre pays d’origine, si vous avez jeté ou caché vos papiers de voyages pour cacher votre identité, si vous ne donnez pas vos empreintes, si vous posez risque à la sécurité de la Hongrie.

4) La procédure normale:

Dans tous les autres cas, l’Office d’Asile va probablement prendre une décision dans quelques mois. Si vous avez des empreintes dans un autre pays de l’UE il est possible que vous soyez expulsé là-bas (système Dublin).

Donc si vous quittez la Hongrie, vous pouvez demander asile dans un autre pays de l’UE, mais ce pays peut vous renvoyer en Hongrie, cependant ce n’est pas toujours le cas et il est possible de rester ou vous êtes. Si vous restez 3 mois en dehors de l’Union Européenne, on ne peut pas vous expulser vers la Hongrie. Dans ce cas vous avez besoin de preuves (ticket, argent) que vous êtes resté en dehors de l’UE pour que les autorités vous croient.

Vous aurez un entretien où il faut que vous dites quels sont les problèmes dans votre pays et pourquoi vous avez dû partir de chez vous. Il est important que vous parlez de tout en détail, même des choses difficiles à raconter. Vous aurez un interprète, si vous ne le comprenez pas, ne soyez pas timide et n’hésitez pas à le dire!

A la fin de l’entretien, l’interprète doit vous relire tout ce qui a été dit dans l’entretien. Si quelque chose est écrit différemment de ce que vous avez dit, demander à l’officier qui s’occupe de votre cas de le corriger immédiatement. Soyez sûr de demander une copie de la transcription de l’entretien. L’officier et l’interprète ne diront rien de votre histoire à qui que ce soit, donc vous pouvez vous exprimer ouvertement.

A la fin de la procédure de demande d’asile, 4 types de décisions sont possible. Vous recevrez:

1) Le statut de réfugié:

On vous donne une carte d’identité, vous pouvez travailler, vous pouvez faire venir votre famille ici, vos enfants peuvent aller à l’école.

2) La protection subsidiaire:

On vous donne une carte d’identité, vous pouvez travailler, vos enfants peuvent aller à l’école.

3) La protection humanitaire:

C’est un statut valide pour 1 an, vous ne pouvez pas travailler, vous ne pouvez pas faire venir votre famille ici.

4) La décision négative:

Votre demande est rejetée, vous devez rentrer dans votre pays d’origine. Si vous n’acceptez pas votre décision négative, vous avez un délais de 8 jours maximum après la décision (mais faites le au plus vite possible) pour faire appel au juge (bíróság). Ne ratez pas ce délais! Vous pouvez écrire dans votre propre langue pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec la décision et pourquoi vous ne pouvez pas rentrer dans votre pays d’origine.

Emprisonnement:

Vous pouvez être mis en prison en tant que réfugié en Hongrie si l’Office d’Asile pense que vous allez vous enfuir et que vous n’allez pas attendre la décision de votre demande d’asile. Vous pouvez être détenu pour un maximum de 6 mois. Vous devez dire au juge si vous avez eu des problèmes graves dans votre pays d’origine et/ou si vous avez des problèmes de santé. Chercher l’avocat du Hungarian Helsinki Committee pour qu’il vous aide.

Source: www.helsinki.hu

version-PDF de la brochure: http://www.helsinki.hu/en/info-leaflet-for-asylum-seekers-in-10-languages/