Espagne: Chemin de fer clandestin. Guide pour la liberté de mouvement

mis a jour: en 2007
source: transfronterizo.net

 

Il y a plus d’un siècle, des centaines, voire des milliers d’hommes et de femmes noirs qui vivaient sous le régime d’esclavage des états du sud des Etats-Unis s’engagèrent dans voyage incertain vers le Nord, jusqu’au Canada, loin de l’économie des plantations et de son système esclavagiste : vers la liberté. Des centaines d’hommes et de femmes noirs et blancs s’organisèrent alors pour soutenir et aider ce voyage, formant ce qu’on appellera alors le « chemin de fer clandestin ».
Aujourd’hui la terre de liberté, qu’était en ce temps-là le Canada pour ces hommes et femmes noirs, n’existe plus ; pourtant, encore aujourd’hui, des milliers d’hommes et femmes continuent de s’engager dans un voyage encore plus incertain vers le Nord, certains laissant derrière eux l’oppression et l’exploitation, ou d’autres partant simplement à la recherche d’un rêve ou d’une vie meilleure. Des douzaines d’hommes et femmes veulent à leur tour les soutenir dans ce voyage, au quel nous avons tous droit ; ce guide est une manière de montrer et d’offrir ce soutien.
Dans ce guide vous trouverez des indications pour connaître et vous déplacer en Espagne, dans les  villes  de Séville, Malaga, Madrid et Barcelone, une liste de recours gratuit de première nécessité (dans le cas où vous arriviez sans aucune ressource) et des informations légales nécessaires pour obtenir des papiers et avec ceux-ci la reconnaissance de vos droits.

Vous pouvez trouver le guide ci-dessous:


-en anglais : Clandestine railway - A guide for the freedom of movement

-en espagnol : Ferrocarril Clandestino - Guía por la libertad de movimiento

-en français : Chemin de fer clandestin. Guide pour la liberté de mouvement


Index

I. A propos de ce guide

II. Papiers, papiers...

1. Conseils pratiques (si tu n’as pas encore de papiers)
a. En marchant dans la rue…
b. S’ils t’arrêtent parce que tu n’as pas de papiers…
c. Avec les enfants…
d. Dans les transports publics…
e. A l’aéroport…
f. Si un policier t’agresse ou que tu es témoin d’une agression de la part de la police
g. Si tu veux ouvrir un compte en banque et que tu n’as pas de papiers

2. « Empadronamiento » (recensement)

3. «Tarjeta sanitaria» (Carte de soins)

4. «Servicios sociales» (Services Sociaux)

5. La «residencia» (Résidence)
a. Par «arraigo» (enracinement)
b. Por razones humanitarias (pour des raisons humanitaires)
c. En se mariant avec une personne de la nationalité d’un des pays de l’Union Européenne
d. En entrant dans un processus de régularisation
e. En raison d’une offre de travail
f. En raison des études
g. Par regroupement familial

6. Autorisations
a. « Autorización de trabajo » (Autorisation de travail)
b. «Autorizaciones de regreso» (Autorisations de retour)

7. Asile et refuge

8. Centres d’internement, deportations et retour
a. Centres d’internement
b. Déportations
c. Retour.

9. Travail
a. Recherche de travail
b. Réclamation des salaires non payés

III. Memoire des luttes pour les droits des immigrants
1. L’expérience du neuvième collectif des sans-papiers de Paris
2. Grève contre le racisme à El Ejido (Almería, 2000)
3. La vague d’occupations d’eglises en Espagne (2001)

IV. Comment s’orienter dans quelques villes et ressources pour les nouveaux venus
1. Sevilla
2. Málaga
3. Madrid

Go back