Asile en Autriche

Mis à jour: Juin 2011

Si vous demandez l’asile en Autriche, vous pouvez le faire dans l’un des trois « Erstaufnahmestelle » ("EAST", Premiers Centres d’accueille/zone d’attente) : Ces trois « EAST » sont uniquement destinés aux personnes arrivant par avion à l'aéroport de Vienne-Schwechat. Un autre « EAST » se situe dans Traiskirchen dans le département de Baden, qui est près de Vienne ; un autre se situe à Thalham en Haute-Autriche (les villes avoisinantes : Salzbourg, Wels, Linz).
Si vous êtes arrêté par la police – avant d’avoir pu atteindre l’un des centres (EAST) –, sachez que vous pouvez également faire une demande de visa au poste de police. Faites bien comprendre que vous voulez faire une demande d’asile (« Ich möchte Asyl ») et répétez-le bien si vous êtes transféré à un autre agent de police ou si vous êtes déplacé vers un autre service ! Si vous demandez l’asile à la police, vos affaires seront fouillées (pour des raisons de sécurité, et pour trouver des documents et des preuves indiquant comment vous êtes venu en Autriche). Les autorités vous demanderont votre nom, votre date de naissance, votre nationalité et votre langue, ils vont également prendre vos empreintes digitales. Il vous sera aussi demandé pourquoi vous avez quitté votre pays, quel a été votre parcours de voyage et comment vous êtes venu en Autriche.
Après que la police vous ait arrêté et vous ait « enregistré », vous serez amené à la « Erstaufnahmestelle » en tant que demandeur d’asile (réfugié).

Il s’agit d’un camp qui se situe soit à Traiskirchen soit à Thalham (l’équivalent d’un zone d’attende pour demandeur d’asile).

1) «La procédure d’admission»: En demandant l’asile, il sera d’abord vérifié que vous n’avez pas traversé d’autres pays de l’Union européenne. En conséquence, il est très, très important que vous ne portiez pas de preuves sur vous (billets de train, argent, etc.), pouvant démontrer que vous étiez déjà dans d’autres pays de l’Union européenne. Gardez également à l’esprit que vos paroles pourront être considérées comme une preuve permettant ainsi d’appliquer la procédure prévue par le règlement de Dublin II ! Soyez donc très attentifs à ce que vous pouvez dire. Notez que si vos empreintes digitales ont été relevées dans un autre pays, il y a de grandes chances pour que les autorités autrichiennes l’apprennent. (voir plus dans la rubrique : juridique)

2) La deuxième étape : une fois qu’il est établi que vous n’êtes pas soumis à la procédure Dublin II (voir ci-dessous), vous serez soumis à un long entretien (jusqu’à 4heures) pendant lequel vous serez amené à expliquer les raisons de votre demande d’asile (voir ci-dessous : premier entretien »).

Après quelques semaines voire plusieurs mois, vous recevrez la première décision concernant votre demande d’asile. Cette première décision peut être contestée par l’une des organisations mentionnées sur notre site web. Attention, le recours doit respecter les délais définis par le gouvernement autrichien, assurez vous donc de ne jamais ignorer les lettres officielles qui vous seront adressées et essayez de prendre contact avec un avocat ou l’une des ONG dès que vous recevrez la décision.

Pour la deuxième étape juridique, il est essentiel que vous vous fassiez aider par un avocat ou par un conseiller juridique. Vous aurez un deuxième entretien et il vous faudra à nouveau attendre quelques mois.

Indépendamment de la décision prise par les autorités qui traitent votre demande d'asile, vous pouvez recevoir un visa d'un an dans le cas où il serait impossible de vous renvoyer dans votre pays d'origine (ce visa peut-être prolongé chaque année – il est crucial de ne pas perdre le récépissé que vous recevrez !). Ce visa appelé « subsidiärer Schutz », a été attribué, en 2011, surtout aux personnes venant d'Afghanistan et de Somalie. Il vous permet de travailler et d'obtenir l'aide sociale. 

 

Les conseils

• Lors de votre entretien, vous pouvez être assisté d’une personne de confiance. Si vous en avez l’occasion, contactez un des organismes mentionnés plus haut AVANT de demander l'asile.
• La présence d'un traducteur est obligatoire au moment de votre entretien.
• Il vous sera demandé de signer les transcriptions/les protocoles de vos divers entretiens. Ces transcriptions sont écrites en allemand et seront traduites par le traducteur.

IMPORTANT : Si vous avez un doute ou si la transcription ne correspond pas à ce que vous avez déclaré, ne signez pas.
• Exigez toujours des photocopies lorsque vous avez affaire aux autorités publiques (les transcriptions de vos entretiens, la vérification de votre âge, les examens médicaux, etc.)
• Assurez-vous de récupérer les documents qui vous sont adressés par la poste le plus vite possible et contactez les organisations mentionnées pour l'aide juridique!

Caritas information juridique (en allemand, anglais, russe, et arabe)
http://www.caritas-wien.at/hilfe-einrichtungen/asylmigrationintegration/beratung-fuer-asylwerberinnen/

Go back